Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Votre déplacement
 

Conseils de conduite

Compte tenu des conditions météorologiques délicates rencontrées en hiver, il est essentiel de connaître les précautions à prendre. Même si le réseau est surveillé, les conditions météorologiques peuvent se modifier rapidement (formation de verglas, route glissante) et entraîner des risques pour la conduite.
La prévoyance et la vigilance sont les maîtres mots.

Utilisez le menu déroulant à droite pour accéder aux conseils utiles de la DIR Sud-Ouest.

Bonne route !

 
 

Les règles générales de précaution

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 2 septembre 2008 (modifié le 15 mars 2011)

Dès l’automne : vérifiez votre véhicule

  • Contrôlez l’état général de votre véhicule, à savoir :
    • Le moteur (huile à faible viscosité, filtres, antigel),
    • Le circuit électrique (batterie, alternateur...),
    • Les pneus (usure et pression, y compris la roue de secours, les types de pneus utilisés) :

Leur qualité est un élément primordial de sécurité, particulièrement en hiver. Quel que soit le type de pneu choisi, il est recommandé d’équiper à l’identique les quatre roues de son véhicule pour obtenir un comportement dynamique équilibré.

Lorsque la température avoisine 0°C et sur un sol à faible adhérence, les pneus "d’été" - même neufs - ont des performances très limitées. L’hiver, il est bon d’équiper son véhicule de pneus... d’hiver (ils ont une gomme et des sculptures spéciales) et d’emporter des chaînes.

D’une façon générale, la pression des pneus doit être vérifiée une fois par mois. Il est préférable que les pneus soient bien gonflés plutôt qu’insuffisamment car ils risquent à la longue d’éclater.

    • Les freins (plaquettes, disques, liquide),
    • L’éclairage (ampoules, réglage des phares),
    • Les essuie-glaces (balais neufs avant l’hiver),
    • Les joints de portière (étanchéité, protection contre le givre),
    • Le système d’aération et de chauffage (grilles d’aération, filtres, fuites...).
  • Munissez-vous d’accessoires complémentaires :
    • Raclette, balayette à neige,
    • Bombe antigivre,
    • Liquide lave-glace, antigel, huile,
    • Gants, chiffons, lampe de poche,
    • Câbles de démarrage,
    • Gilet rétroréfléchissant,

Dans les régions fortement enneigées :

    • Chaînes à neige.
    • Pelle à manche court et à poignée.

Si vous devez monter des chaînes :

    • Faîtes un essai de montage avant le départ ,
    • Garez-vous à l’écart de la chaussée pour le montage,
    • Posez les chaînes sur les roues motrices,
    • Vérifiez leur tenue régulièrement (les retendre si besoin) et les retirer dès qu’elles ne s’imposent plus.
Attention : Si les phénomènes neigeux sont rares dans votre région et si vous n’êtes pas équipés de pneus “ hiver ”, ne partez pas sans chaînes sur une route enneigée, sur laquelle est annoncé un avis de chute de neige ou dans une région de montagne.

Avant le départ et pendant le voyage : informez-vous

  • Des conditions de circulation
  • Des prévisions météorologiques
    • Par commune, département ou pour la météo des routes 3250 (0,34 € la minute depuis un téléphone fixe)
    • Pour toute la France, consultez le site de météo france

La carte de vigilance météorologique est émise deux fois par jour (à 6h00 et à 16h00) par Météo-France et réactualisée si nécessaire. Elle signale les phénomènes météo menaçant un ou plusieurs départements dans les 24h à l’aide de quatre niveaux de vigilance. Elle est disponible en permanence sur le site de Météo-France et relayée par les médias notamment en cas d’alerte de niveaux 3 et 4.

En cas de phénomène dangereux de forte intensité, niveau Orange, Bison Futé conseille d’éviter de prendre la route.

En situation de niveau Rouge, phénomène annoncé très dangereux et d’intensité exceptionnelle, Bison Futé conseille de ne pas prendre la route.

De même écoutez régulièrement les radios diffusant de l’information routière, notamment le 107.7 sur autoroute. Les autorités sont amenées à diffuser des informations non programmées car les conditions météorologiques peuvent se détériorer rapidement.

En hiver, il est également vivement recommandé de disposer dans sa voiture de vêtements chauds, d’une couverture et d’un peu de nourriture et d’eau, surtout si on voyage avec de jeunes enfants ou des personnes âgées.


Sur la route : anticipez

  • Adaptez votre conduite
    • Avant de prendre la route, si le véhicule est recouvert de neige, dégagez le entièrement en s’assurant d’être vu des autres automobilistes.
    • Adaptez votre tenue vestimentaire (pas de vêtements qui réduisent vos capacités de réaction).
    • Une fois sur la route, repérez les endroits propices à la formation du verglas (routes ombragées, ponts, sous-bois...).
    • Modérez et adaptez votre vitesse. En présence de brouillard, si la visibilité est inférieure à 50 m, la vitesse est limitée à 50 km/h.
    • Adaptez les distances de sécurité à l’état de la route : en cas de pluie ou de neige, il faut augmenter la distance avec le véhicule qui précède. La distance d’arrêt d’un véhicule est pratiquement multipliée par deux sur sol humide.
    • Evitez les manoeuvres brutales (direction, accélération, freinage).
    • Maintenez les mains symétriques sur le volant et parallèles à la route.
    • Ne surchauffez pas l’habitacle (risque d’assoupissement).
    • Facilitez le passage des engins de salage et de déneigement.
    • Il est interdit de doubler un engin de déneigement en service.
  • Si votre véhicule est bloqué
    • Garez-vous sur le bas côté.
    • Sur autoroute, ne stationnez pas sur la bande d’arrêt d’urgence, mais restez sur la file de droite (voie lente), sauf indication contraire des services d’intervention ou des panneaux à message variable.
    • Arrêtez le moteur.
    • Tenez-vous constamment informé (radio, téléphone portable).
Attention : même si le réseau est surveillé et traité, il est toujours possible que du verglas se forme en quelques instants ou qu’une route devienne glissante. Vous pouvez également être amenés à emprunter des routes qui n’ont pas été traitées. Prudence en toutes circonstances !

Si nécessaire, n’hésitez donc pas à :

  • Modifier l’horaire du départ
  • Prévoir une durée de trajet plus longue
  • Changer d’itinéraire
  • Choisir un autre moyen de transport
  • Reporter le déplacement

Les règles à respecter en hiver ... comme tout au long de l’année

  • Bouclez votre ceinture et vérifiez que tous les passagers, en particulier les enfants, sont attachés, à l’avant comme à l’arrière.
  • Bannissez la prise de tout type de substance pouvant altérer vos réflexes et diminuer votre vigilance (alcool, drogues, médicaments incompatibles avec la conduite) avant de prendre le volant.
  • Quand la visibilité est limitée, allumez vos feux de croisement le jour pour être ainsi mieux perçu.
  • En cas de brouillard, méfiez vous du phénomène de “ l’aspirateur ” : le véhicule qui suit à tendance à accélérer pour ne pas perdre de vue celui qui est devant, lequel accélère pour éviter d’être serré de trop près. Ainsi des convois de véhicules se forment et roulent à très grande vitesse sans visibilité.
  • Ne téléphonez pas en conduisant.